Séjour au Japon : Ce qu’il faut savoir avant d’y aller

temple jap

Le pays du soleil levant vous a séduit dernièrement et vous projetez d’y séjourner quelques temps? Bien que vous soyez motivé plus que jamais, un voyage se prépare. Pour que vous réussissiez votre séjour au Japon, vous devriez réellement avoir le maximum d’informations sur ce vaste pays et aussi les actions que vous devriez entreprendre avant votre départ et une fois à destination. Voici les essentiels à retenir.

Trouver un vol et acheter son billet

Si vous voulez faire du tourisme au Japon, vous devez acheter un billet d’avion. Il faut savoir qu’en faisant des recherches, vous pourrez tomber sur des compagnies proposant des tarifs bien abordables. Cependant, l’achat sur internet est plus avantageux, car les frais de commissions et de dossiers y sont moins chers. Afin de mieux vous en sortir, consultez un site comparateur de vol pour un voyage au Japon. Une fois les résultats obtenus et après plusieurs comparaisons, vous pourrez choisir la compagnie qui répondra au mieux à vos besoins. Si vous tombez sur un billet qui correspond au tarif de votre budget, aux vols et tous les autres aspects, achetez-le sans attendre, car il se peut que les tarifs changent ou que ce billet soit vendu peu après. Il est aussi possible de l’acheter à l’avance et en hors-saison.

Avoir des papiers en règle

Après l’achat du billet d’avion, il est primordial d’avoir des papiers en règle en voyage. Le Japon requiert la possession d’un visa de 90 jours pour les ressortissants des pays étrangers. Il est attribué aux voyageurs en forme de tampon sur le passeport une fois arrivé à l’aéroport au Japon. Ce type de visa ne nécessite aucune procédure et est surtout utile pour ceux qui veulent faire du tourisme au Japon. Pour les séjours plus longs et pour les motifs autres que le tourisme, il leur faudra d’autres types de visas.

Avoir un minimum de connaissances en japonais

tokyo

Puisque la langue est un moyen de communication important pour mieux visiter un pays, vous devriez connaître le minimum de vocabulaire japonais courant. Si vous avez encore du temps avant votre départ, suivez un cours de courte durée dans un centre spécialisé pour pouvoir vous en sortir en cas de soucis lors de votre aventure au Japon. Dans tous les cas, vous pourrez toujours acheter des méthodes, dictionnaires ou guides de conversation pour apprendre les mots courants, ne serait-ce que pour déchiffrer les panneaux d’indications sur la route, pour demander le chemin ou les adresses des restaurants et hôtels. Si vous envisagez de visiter des contrées lointaines, hors des sentiers touristiques, n’oubliez pas d’acheter une carte de l’archipel.

Connaître les règles de politesse

Les Japonais figurent parmi les habitants les plus polis de la planète. Lors de votre séjour au Japon, vous devriez également adopter cette qualité pour éviter d’offenser votre entourage. Lorsque vous rencontrer quelqu’un, éviter la bise ou la poignée de main, il vous suffit d’incliner légèrement et rapidement la tête. Quand vous donnez et recevez quelque chose, utilisez vos deux mains en signe de respect. Si vous vous trouvez dans les espaces publics et dans les rues, évitez d’y fumer sauf dans des espaces autorisés. Il est également interdit de manger à l’extérieur. Si vous voulez vous moucher, ne le faites pas en public et évitez d’utiliser un mouchoir en tissu, qui pour les Japonais, sert à s’essuyer les mains après les avoir lavées. Enfin, si vous êtes invité chez l’habitant, ayez l’amabilité de vous déchausser dans l’entrée.

Séjourner à Bali pendant les vacances, les activités incontournables à faire

unnamed-1

Bali fait partie des îles indonésiennes qui accueillent depuis des années des vacanciers à travers le monde. C’est en partie dû à ses magnifiques plages de rêves sur lesquelles il est possible de s’adonner à diverses activités nautiques. Mais ce n’est pas tout, l’intérieur de l’île promet également aux voyageurs pendant leurs vacances d’autres types d’activités telles que le trekking ou bien le rafting. Mais l’île abrite également quelques musées ainsi que des temples remarquables que l’on peut découvrir lors d’un séjour à Bali.

Voyage à Bali : les activités nautiques à faire

Le littoral balinais regorge de splendides plages sur lesquelles s’adonner à des activités nautiques lors de vos vacances à Bali. En effet, c’est le cas par exemple de la fameuse plage de Jimbaran avec son eau calme, parfaitement adaptée pour la baignade aussi bien pour les adultes que pour les enfants. Il en est de même pour la belle plage de Nusa Dua, un prolongement de la plage de Jimbaran. Mais aussi, elle est le rendez-vous des passionnées de kitesurfing. Les adeptes de surf se dirigeront vers la région de Bukit et ses spots pour surfer, en l’occurrence à Padang-padang ou bien à Uluwatu.

D’autre part, le snorkeling ainsi que la plongée avec bouteille se pratiquent également dans les eaux exceptionnelles de Bali. Vous pouvez ainsi découvrir la formidable richesse de ses fonds marins. D’ailleurs, il vous est aussi possible de participer à la pêche aux gros avec les pêcheurs balinais ou bien avec des professionnels sur l’île pendant vos vacances.

Partir à l’exploration de Bali pour du trekking et du rafting

unnamed

À part les activités nautiques à faire sur les belles plages balinaises, vous pouvez également partir à l’exploration de l’intérieur de l’île. En effet, il est possible de s’adonner à du trekking lors de vos vacances à Bali. Vous pouvez ainsi découvrir les incroyables paysages qu’offrent les terres balinaises entre une terre volcanique et une végétation luxuriante. C’est le cas par exemple de l’ascension de l’impressionnant volcan Batur, un circuit de trekking à privilégier lors d’une randonnée pédestre à travers Bali.

Par ailleurs, il est également possible de participer à des descentes de rivières en raft à l’intérieur de Bali. C’est le cas par exemple de l’Ayung river se trouvant juste à proximité d’Ubud ou bien sur la White river réputée pour ses quelques rapides. Faire du rafting est une autre occasion de découvrir d’une autre façon l’intérieur de l’île et sa végétation luxuriante. Vous pouvez notamment apercevoir des orchidées sauvages le long des rives.

Visiter les temples et musées balinais pendant les vacances

Les activités que l’on peut faire lors d’un séjour à Bali ne sont pas forcément tournées autour de ses richesses naturelles. Vous pouvez également partir à la découverte de son remarquable patrimoine culturel et historique. En effet, sur l’île de Bali se trouvent quelques temples d’exception qui méritent une visite comme celle de Gungun Kawi se trouvant près d’Ubud. Ou bien le parc culturel Garuda Wisnu Kencana dans lequel se trouve notamment de gigantesques statues de la divinité hindoue Vishnu, ainsi que de Garuda sa monture.

En outre, plusieurs musées présents sur l’île de Bali méritent également un détour pour les passionnés de la peinture. C’est le cas par exemple du musée Puri Lukisan dans lequel se trouvent plusieurs œuvres picturales traditionnelles balinaises, ainsi que des sculptures en bois. D’autre part, le musée d’art Neka est à visiter pour contempler de nombreuses collections d’œuvres réalisées par des artistes balinais, mais également des artistes étrangers.

Quels sont les aspects de la trottinette électrique que la norme de l’AFNOR abordera ?

trottinette electrique

L’AFNOR propose une norme pour les nombreux véhicules de type « self balancing » comme la trottinette électrique et bien d’autres engins que l’on s’asseye dessus ou pas. Cette nouvelle norme a été sollicitée par le fabricant Décathlon et fait de la France le premier pays européen à proposer une norme pour ces engins. Les engins concernés par la norme sont principalement utilisés en milieu urbain, qui précisons-le n’est pas en opposition au milieu rural. Ce sont des produits destinés à une utilisation dans les grandes agglomérations, ils ne sont pas souvent permis d’utilisation sur la route, et peuvent être utilisés sur les pistes cyclables et les trottoirs. Prenons en considération que de nos jours, il n’ ya aucune réglementation à ce sujet, les tolérances dépendent des différents pays. Considérant qu’en France, ces engins sont autorisés à rouler sur un trottoir tout en maintenant une vitesse inférieure ou égale à 6 km/h. L’État a pour rôle d’organiser l’utilisation de ces engins, mais la norme définit bien les exigences sécuritaires liées à ces engins.

Dans ce sens-là, la norme vient jouer un rôle de soutien dans la volonté de réglementer l’utilisation de ces engins. Il s’agira d’un texte qui servira de référence et qui imposera quelques contraintes aux fabricants et qui sait il servira de support pour accélérer la mise en place de la réglementation née des efforts des acteurs du secteur. Toutefois la norme ne concernera pas les trottinettes électriques ou autres engins qui sont à la base utilisés comme des jouets, ces derniers sont soumis à une autre norme. Pour cette catégorie d’engins, d’autres directives sont à respecter. La directive machine est celle que l’on retrouve dans la norme en prévision.

Les exigences spécifiques de la norme permettent de mieux cerner les particularités de la directive machine. On retrouve notamment la directive électromagnétique et la directive basse tension. Pour résumer toutes ces directives, nous pouvons dire que leur objectif est de ne pas faire exploser l’engin. En gros si un fabricant de trottinettes électriques, peu importe son origine, chinois, français, veut commercialiser ses produits sur le marché européen, il doit respecter ces directives. Dire que l’on respecter les normes ne suffit pas, chaque fabricant doit subir des tests de laboratoire et présenter le résultat aux douanes, avant d’entrer sur le territoire européen. La norme permettra de créer de la cohérence dans les bonnes pratiques concernant les méthodes d’essais sur les engins de ce type.

Croissance du carburant dont on se sert dans la cheminée à l’éthanol

cheminee

L’E10 est un carburant qui a fait sa première apparition en avril 2009. Depuis cette date, les ventes de ce carburant ne cessent d’augmenter, surtout en France. Faisons ensemble un petit bilan à propos de ce carburant à la fois écologique et économique et que l’on retrouve dorénavant dans près de 55% des stations-service dans l’hexagone. Ce carburant essence peut être composé de bioéthanol à hauteur de 10%. Comme nous l’avons déjà dit, c’est un carburant écologique, par conséquent, il permet à la France de se servir de moins de carburant fossile et de plus de bioéthanol, un carburant renouvelable. L’utilisation de bioéthanol permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre de moitié en comparaison à l’essence. Pour le moment l’E10 n’est pas encore utilisé dans les équipements comme la cheminée à l’éthanol sur le site Chemineo http://www.chemineo.fr/ qui consomme le bioéthanol pur, l’E10 sert uniquement dans les véhicules.

L’E1O étant de plus disponible, on le retrouve désormais dans plus de 5 300 stations-services, ce qui représente 55% des stations-services du pays. L’E10 peut être mélangé avec le SP95 ou le SP98 selon les besoins, et sans risques d’effets néfastes ou dangereux. L’E1O est devenu encore plus attractif depuis que les taxes fiscales ont baissé en janvier 2016, le rendant moins cher qu’il ne l’était déjà, en comparaison au SP98 ou au SP95 et au gazole. On trouve un litre de ce carburant à environ 1,33 euro, pendant que le SP95 coûte environ 1,36 euro. Des carburants que l’on ne met pas dans les cheminées à l’éthanol qui elles consomment le bioéthanol.

L’E10 est un carburant qui sied à 94% des véhicules essence que l’on retrouve sur les routes françaises, ce chiffre continue de grossir. Du côté des constructeurs français, les modèles de Citroën et Peugeot mis en circulation depuis janvier 2000 sont totalement compatibles à l’E10. Quant à Renault, le constructeur étend cette comptabilité aux modèles mis en circulation après juillet 1997. Vous pouvez vous procurer une liste officielle. Notons que la compatibilité de l’E10 ne concerne pas les cheminées à l’éthanol, mais principalement les véhicules, et certains équipements de jardinage comme les tondeuses, les tronçonneuses ou les débroussailleuses. De plus, ce carburant est aussi compatible avec la plupart des modèles de motos et scooters mis sur le marché depuis l’année 2000. Vous pourrez également trouver une liste complète des véhicules deux roues compatibles.

Argentine, un outsider des pays d’Amérique latine en matière de tourisme

Argentine

L’Amérique du Sud est une destination qui commence à séduire de plus en plus de vacanciers. Ce continent offre des lieux d’attractions impressionnants à découvrir pendant des séjours en groupe ou en famille. Les pays qui se trouvent dans cette partie de la planète ont chacune leurs charmes et leurs attraits, mais l’Argentine reste un des incontournables. Tous les ans, il attire des milliers d’étrangers issus des quatre coins du globe. En effet, les points d’intérêts à visiter dans ce territoire ne manquent pas. Pour commencer ce voyage Argentine, les bourlingueurs pourront aller dans les vallées de Calchaquiès. Il s’agit de l’un des plus beaux sites naturels argentins qui s’étendent sur les provinces de Catamarca, Tucumàn et Salta.

L’histoire des Vallées de Calchaquiès

Autrefois, des Indiens Calchaquies vivaient dans ces vallées d’où ces merveilles boliviennes tirent leur nom. Pour la petite histoire, ces autochtones sous le commandement du guerrier cacique Kalkachi ont tenu tête aux colons espagnols jusqu’en 1667. Les yeux des touristes, mais surtout des amoureux de beaux paysages seront émerveillés par la splendeur des décors environnants. Ils sont constitués de montagnes rouges à perte de vue alternées de pâturages. Dans ce milieu isolé du monde vivent quelques animaux comme le puma, le chat des Andes, l’alpagas ainsi que des troupeaux de lama et de vigogne. Le ciel est dominé par le fameux condor des Andes et quelques flamands roses.

Buenos Aires, une étape à ne pas manquer en Argentine

Après s’être rendus dans les vallées de Calchaquiès, les touristes pourront continuer leur périple sur le territoire argentin avec un détour à Buenos Aires. Cette capitale est la deuxième ville la plus peuplée en Amérique du Sud et l’une des 16 la plus peuplée de la planète avec plus de 3 millions d’habitants. Durant leur passage dans cette cité, les globe-trotters auront l’occasion de visiter de nombreux quartiers comme Palermo, Belgrano, Recoleta, Retiro, Puerto Madero, San Telmo, La Boca ou encore Barracas. Ils possèdent tous leurs propres attraits touristiques.

La visite du quartier de Retiro

Retiro situé à quelques pas de la gare ferroviaire et routière éponyme est considéré comme l’un des plus petits quartiers de la métropole, mais il a tout pour plaire. Les bourlingueurs pourront par exemple y découvrir la tour des Anglais. Elle se dresse à une hauteur de 75 m et a été construite pour les centenaires de la révolution de mai 1910. Il est à noter que son carillon est une copie de la tour de Westminster en Angleterre. En outre, la place de San Martin constitue également un incontournable pendant ces voyages à la carte. Ce lieu de promenade imaginé par le paysagiste Français Charles Thays fera le bonheur des couples en vacances.

Avenido 9 de Julio, un des incontournables de Bueno Aires

Mis à part la visite des quartiers de Buenos Aires, les explorateurs peuvent poursuivre leur découverte de la métropole argentine avec les places célèbres. Une chose est sûre, ce ne sont pas les lieux historiques qui manqueront dans cette ville. L’Avenida 9 de Julio en est un exemple. En effet, cette avenue est considérée comme la plus large au monde grâce à ses 16 voies qui couvrent une distance de 40 m. Son nom a été tiré de la date de la proclamation de l’indépendance, soit le 9 juillet 1816.

Savez-vous comment choisir la trottinette électrique de votre enfant ?

trottinette pour enfant

La trottinette électrique enfants tient plusieurs rôles au quotidien. Premièrement c’est un jouet avec lequel il peut s’amuser seul ou avec ses amis, ensuite c’est un moyen de transport qui est bien utile quand il souhaite se promener dans le quartier ou aller à l’école. En gros cet engin sert comme jouet et comme moyen de transport. Que votre enfant soit une fille ou un garçon il aimera la trottinette, encore faut-il trouver le modèle qui lui conviendra, autant au niveau du design qu’au niveau des performances de l’appareil. Afin de savoir quelles seront les caractéristiques adaptées à votre enfant, il faut savoir quel sera son parcours avec cet appareil, quelles distances il devra parcourir au quotidien avec. Cela vous permettra de déterminer le poids idéal ainsi que la vitesse et l’autonomie qui lui seront nécessaires pour accomplir son trajet sans inquiétude. Nous allons parler de la vitesse en tant que critère de choix pour une trottinette destinée à un enfant.

La vitesse reste l’un des critères les plus déterminants pour les conducteurs de trottinettes électriques pour enfant. En prenant en compte ce facteur, le choix est défini par l’association des sensations et de la sécurité. Avec une trottinette électrique lente, il est clair que votre enfant sera en sécurité, puisqu’il ne pourra pas dépasser une vitesse minimale. Toutefois, si la trottinette roule lentement, elle n’apporte aucune sensation à son utilisateur et du coup elle sera très vite mise à l’écart, on ne verra pas l’intérêt de s’en servir. On retrouve sur le marché des modèles qui atteignent des vitesses de pointe assez intéressantes et qui restent suffisamment sûrs pour les utilisateurs. Grâce au système de freinage que l’on retrouve sur certains modèles, la vitesse peut être contrôlée et les aléas de la route peuvent être prévenus.

De nos jours, les constructeurs proposent des modèles avec des vitesses de pointe qui varient entre 10 et 16 km/h, précisons que nous parlons de la trottinette électrique pour enfant et non de celle destinée à un adulte. Parmi les trottinettes pour enfant les plus rapides nous retrouvons la Razor E300 qui est la plus rapide sur le marché actuellement, elle est accessible aux enfants âgés de plus de 13 ans et atteint la vitesse de 25km/h, cette trottinette intéresse également les adultes. On retrouve également la Pulse Reverb, la Razor E100 et la Razor E100 Glow. Ce sont des modèles pour adolescents qui eux atteignent une vitesse de pointe de 16 km/h et donnent en même temps d’agréables sensations.

Qu’est-ce qu’un cameraman de sport extrême peut enregistrer ?

L’engouement pour les sports extrêmes se fait de plus en plus grand, les sportifs et les spectateurs sont de plus en plus nombreux et souhaitent toujours en avoir plus. Toutefois, tous les sports extrêmes ne connaissent pas le même succès, dans le top 3 on retrouve le barefoot, une sorte de ski nautique sans ski très répandu en Floride, le moto-cross extrême et le saut à l’élastique. D’autres sports suivent et complètent cette liste, afin que les sportifs téméraires aient toujours de quoi s’occuper. Il n’y a pas que les sportifs qui sont satisfaits de cela, les équipes de production en profitent aussi largement, en filmant des scènes extrêmes qu’ils peuvent diffuser sur les chaînes de télévision ou sur Internet. Un cameraman de sport extrême prendra par exemple plaisir à filmer un saut à l’élastique à plus de 20 mètres de haut. Le vol en wingsuit est aussi un sport apprécié, il s’agit en réalité du vol en ailière. C’est un sport plein de sensations fortes qui pourrait être dangereux.

La phase de vol peut s’étendre sur 2 minutes, minutes durant lesquelles le planeur peut atteindre une vitesse de 120 km/h en planant les bras et les jambes écartées. Ce qui lui permet de planer de cette manière est la combinaison et les caissons gonflés d’air. Un courant d’air mal placé peut s’avérer dangereux. D’où la nécessité de se faire bien encadrer lors de la pratique de cette activité. Un cameraman de sport extrême doit également prendre ses précautions pour pouvoir filmer ces scènes palpitantes. Le funambulisme entre également dans la liste des sports extrêmes de première catégorie. Ce sport consiste à marcher à plusieurs mètres au-dessus du sol, sur un fil tendu, on croirait que cela est impossible à faire, mais pourtant de nombreuses personnes le pratiquent.

On retrouve une catégorie de personnes qui pratiquent le funambulisme dans des parcs, comme loisir, pendant que d’autres personnes le pratiquent comme un vrai sport. Parmi les pratiques les plus extrêmes en funambulisme, on peut citer la traversée du Grand Canyon ou parcourir 550 mètres au-dessus des chutes du Niagara. Des scènes qu’un cameraman de sport extrême prendrait plaisir à filmer et à diffuser aussi largement que possible. Le skysurf compte aussi parmi les sports extrêmes les plus populaires. Cette activité ne compte plus parmi les sports en compétition depuis 2008, toutefois ça reste un sport qui tient en haleine. Le surfeur se met debout sur une planche, semblable à celle utilisée en skateboard, et se lance dans les airs à l’aide d’un parachute. Cette « chute » s’accompagne de figures et prouesses visuelles.

10 bonnes raisons de voyager aux Maldives

vacances Maldives

Les Maldives sont un pays d’Asie du Sud constitué de plus de 1 000 îles rêves. Cet archipel paradisiaque a tout pour séduire les amoureux de soleil et de farniente du monde entier. Son cadre de rêve, ses îles paradisiaques, sa richesse culturelle, sa population souriante, sa cuisine riche et variée… en font une destination touristique par excellence. Vous hésitez encore à partir ? Voici 10 bonnes raisons qui vous pousseront peut-être à vous envoler vers les Maldives pour les prochaines vacances.

Pour sa faune et flore

L’archipel des Maldives regorge de curiosités naturelles pour les voyageurs qui s’y aventurent. Il est connu dans le monde pour son incroyable richesse faunistique et floristique, sur terre comme sur mer. Vous y trouverez un bon nombre d’espèces animales et végétales rares.

Pour sa cuisine

Des vacances inoubliables aux Maldives vous tente ? C’est l’occasion rêvée pour découvrir la richesse gastronomique du pays. Vous y dégusterez un bon nombre de plats savoureux. Il est à noter que les mets maldiviens sont très épices. Les plats principaux sont à bases de soupes, currys et légumes…C’est une véritable escapade gustative à ne pas rater !

Pour ses paysages

Les Maldives ont tout pour séduire avec ses paysages idylliques. Plages de sable fin, eau bleu turquoise, cocotiers, des îles d’une rare beauté… Que demander de plus pour des vacances au soleil.

 Pour ses sites de plongée

La plongée sous-marine est l’une des activités les plus prisées aux Maldives. Petits et grands trouveront leur bonheur dans les eaux translucides de l’archipel. Il offre des paysages marins d’une beauté inégalable constituée de poissons multicolores, de magnifiques récifs coralliens, des requins,des raies mantas, des dauphins, des baleines, etc. Voici quelques-uns des plus beaux spots du pays : l’atoll d’Ari, l’atoll de Rasdhu, l’atoll de Baa, etc.

Pour ses nombreux centres de spa

Pour un voyage sous le signe de la détente et du bien-être, l’archipel des Maldives est une destination de choix avec ses innombrables centres de spa. Pour vous détendre et supprimer le stress, rendez-vous dans l’un des centres de relaxation au cœur de l’archipel à l’instar de Palm Beach Resort, Paradise Island Resort & Spa, etc.

Pour son large choix d’hébergement

L’une des raisons qui poussent les voyageurs à opter pour un séjour aux Maldives, c’est sans nul doute le panel de logement qu’offre le pays. Vous y trouverez toute une panoplie d’hébergement pour tous les goûts, tous les budgets et toutes les envies : de l’auberge de jeunesse, en passant par les bungalows sur pilotis, aux hôtels de grand luxe.

Pour sa richesse culturelle

Partez à la découverte du patrimoine culturel des Maldives. Musique, danse, histoire, us et coutumes… vous serez séduit par les trésors culturels du pays. Vous pourrez par exemple assister au Bodu beru (la danse la plus populaire du pays). Voici également quelques danses à ne pas manquer :                                le dhandhi jehun, le langiri, le bandiyaa jehun… Un séjour en immersion chez l’habitant vous permettra de mieux découvrir les multiples facettes culturelles de l’archipel.

Pour ses plages splendides

Les inconditionnels de farniente et soleil seront aux anges pendant cette escapade aux Maldives. Ses plages de rêves en font une destination ensoleillée incontournable pour les amateurs de séjour en bord de mer. Voici quelques plages à découvrir : la plage de Banyan Tree, la plage de Cocoa Island, Nika Island, etc.

Pour ses belles villes

L’archipel des Maldives attire un grand nombre de voyageurs pour ses villes qui font rêver plus d’un. Parmi les plus fréquentées, vous ne manquerez pas la visite de Malé, Baa, Atoll de Dhaalu, Atoll de Ari Nord, Atoll Ari Sud, etc. Vous pourrez découvrir les joyaux de l’archipel de ville en ville.

Une multitude d’activités

En tant qu’archipel, les Maldives ont beaucoup à offrir à ses visiteurs. Une multitude d’activités vous attend une fois sur place comme le surf, la croisière, la plongée sous-marine, la planche à voile, la voile, le snorkeling, la randonnée, le trekking, etc.

La chaise Eames DSW au MoMA

chaise DSW

Le MoMA est un lieu mythique, il s’agit du Museum of Modern Art qui se trouve à New York. C’est un musée qui a été conçu par un groupe de trois femmes : Abby Aldrich Rockfeller, Mary Quinn et Lillie P. Leur objectif était de combattre ou plutôt de se rebeller contre l’art qu’elles connaissaient à cette époque, ainsi que contre la politique conservatrice des musées. Elles ambitionnaient de protéger et de promouvoir un art moderne, jeune et plein de vie. Ce musée, inauguré en 1929, propose de nombreuses collections d’art moderne, notamment 150 000 peintures, des maquettes, des gravures, des sculptures, des objets d’art, des photographies, etc. Parmi les objets on retrouve la chaise Charles & Ray Eames DSW. Le musée abrite également des milliers de films et des diapositives. Le MoMA a été installé sur 11 000 m² et voit défiler environ 3 millions de visiteurs chaque année.

Le musée se trouve dans l’arrondissement de Manhattan, plus précisément le quartier de Midtown, il est actuellement le troisième musée le plus visité des États-Unis après le Metropolitan Museum of Art de New York et la National Gallery of Art de Washington. Dans le monde, seulement deux autres institutions sont dédiées à l’art moderne, ce sont le Centre Georges-Pompidou à Paris et la Tate Modern à Londres. Certes on retrouve des objets design comme les chaises Eames DSW, mais depuis 1940 le musée accueille un département consacré à l’art où l’on retrouve des photographies. Le fondateur de cet espace « photographique » et artistique est Beaumont Newhall qui grâce à cela a permis à l’art photographique de gagner une certaine valeur dans le milieu artistique.

Les œuvres exposées dans le musée sont classées en plusieurs domaines comme la photographie, la sculpture, le dessin, la peinture, la vidéo, le film, le design, et bien d’autres. C’est depuis 2035 que la bibliothèque de ce musée a commencé à s’enrichir en films. Les archives documentaires s’enrichissent également d’activités et d’expositions. On y retrouve des bibliothèques spécialisées comme celle consacrée aux arts modernes et contemporains latino-américains. La chaise Eames DSW est un objet qui s’intègre aisément dans cet environnement. Rappelons que jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale, les artistes étaient assez mal vus aux États-Unis, on considérait que l’art était utilisé pour faire passer des messages politiques, pensant que chaque courant artistique prônait un mouvement politique. À cette époque le gouvernement ne pouvait pas se lancer dans la promotion de l’art moderne même si la nécessité de la culture était réelle.

Que faire en cas de vices cachés dans son bien immobilier à Marrakech ?

vente villa avec piscine à Marrakech

Il n’est pas évident de trouver le bien immobilier à Marrakech ou ailleurs, qui correspond à vos envies et vos attentes. Pourtant, une fois que cela est fait, il n’est pas évident de repérer les vices dudit bien immobilier, après son acquisition. Il faut rester vigilant et s’assurer qu’aucun défaut ne vous échappe. La loi marocaine déclare qu’une fois que l’acte de vente a été signé, l’acheteur est responsable de toutes les pertes et détériorations, sauf convention contraire des parties impliquées. Plus simplement, le nouveau propriétaire est responsable de tout risque qui survient après l’achat. Toutefois, le législateur a trouvé une solution pour limiter les dégâts : le transfert des risques est retardé jusqu’au moment de la livraison. Si on se réfère à l’article 494 du DOC, certaines ventes (pas toutes) présentent des dates de transfert de risques que l’on retarde alors que l’acheteur est déjà en possession du bien acquis.

Pendant une vente de bien immobilier avec Atlas Immobilier à Marrakech ou au Maroc, le vendeur est soumis à deux obligations : la première est de délivrer le bien et la deuxième garantir le bien en question. Sur le terrain ces deux obligations sont moins simples que l’on pourrait penser. L’obligation de délivrance du bien va souvent avec une obligation de renseignement, tandis que l’obligation de garantie touche deux autres obligations : la garantie d’éviction et la garantie des vices cachés. Ces différentes garanties varient selon des paramètres précis. Il serait important de définir l’expression « vice caché ». Un vice caché est un élément, une imperfection, un défaut qui rend le bien impropre à l’utilisation. Ces défauts ne sont pas perceptibles, on s’en rend compte seulement après utilisation du bien. Le défaut est généralement découvert dans des conditions spécifiques d’utilisation : changement du climat, utilisation de façon spécifique, etc.

La garantie des vices cachés d’un bien immobilier à Marrakech ou au Maroc protège l’acquéreur contre les vices et elle est valable pour tous les biens que l’on retrouve dans le commerce, qu’ils soient corporels, meubles, incorporels, immeubles, d’occasion ou neufs. Lorsque le vice est découvert, le plaignant dispose d’un délai de 2 ans pour mener des actions en justice ou trouver un arrangement à l’amiable. Dans ce cas, soit la vente est annulée et le prix de vente ainsi que les frais y afférents sont restitués à l’acheteur, soit l’acheteur est dédommagé financièrement.

1 2