Tourisme & Vacances

Le palais El Badi, un des lieux incontournables de Marrakech

marrakech

Le palais El Badi que l’on écrit parfois El Badii ou El Badia signifie palais de « l’incomparable ». Cet édifice constitue un ensemble architectural qui a été bâti vers la fin du 16ème siècle et qui est situé en plein cœur de Marrakech voir ici : http://bonplanmarrakech.blog.fc2.com/, principale ville du touriste au Maroc. Le palais a été construit par le sultan saadien Ahmed al-Mansur Dhahbi. Ce palais était une sorte de présent après la victoire de son armée sur les Portugais en 1578. Aujourd’hui, il ne reste sur le lieu qu’une grande esplanade et des jardins fournis d’orangers, sécurisés par des hauts murs. En 1696, le sultan Moulay Ismail s’est servi de ce que le palais contenait pour bâtir la ville de Meknès. Depuis l’année 2011, le palais el Badi sert de scène principale pour les spectacles du festival Marrakech du Rire initié par le comédien Jamel Debbouze.

Le palais a été construit dans la zone nord-est de la Casbah à proximité des logements privés du sultan saadien Ahmed al-Mansur Dhahbi. La construction du palais a eu lieu entre 1578 et 1594, et certains travaux ont été achevés en 1603, date à laquelle le sultan de Marrakech est décédé. Ce palais était un symbole de puissance pour le royaume, mais surtout pour le sultan auprès de ses sujets et surtout des ambassades étrangères. En effet, le palais était le lieu de réception et d’audiences officielles. Son architecture est inspirée de l’Alhambra de Grenade en Espagne. Le palais El Badi est un joyau de l’art islamique au cœur de Marrakech. La démolition du palais débuta en 1696 et dura dix ans.C’est en 1953 que des fouilles archéologiques ont permis de retrouver des fragments de matériaux, mais aussi la structure générale de l’ensemble palatial. Les vestiges de cet ancien palais sont désormais ouverts au public et le festival de folklore marocain s’y déroule chaque année.

Pour accéder au palais à Marrakech, les visiteurs passaient par la porte sud-ouest qui porte le nom de « Bab Al-Rokham » qui signifie en français porte du marbre. L’ensemble du bâtiment s’articule autour d’une cour de forme rectangulaire qui mesure 135 mètres par 110 mètres. Le centre de cette cour accueille un bassin de 1800 m² avec une fontaine à son centre. Autour de la cour, sur les côtés ouest et est, on retrouve deux pavillons construits face à face, le pavillon des audiences et le pavillon de cristal. Ces deux pavillons sont conçus selon des plans identiques. Au nord et au sud de la cour, on retrouve le pavillon vert et l’héliotrope qui possédaient des galeries ouvertes. L’ensemble du palais comptait au total 360 pièces.

Savourer des moments romantiques à Córdoba, en Argentine

Decouverte_Argentine_Cordoba_Jesuit_Mission_Alta_Gracia

Pour qu’une relation amoureuse dure, il est important de lui consacrer du temps. Il n’y a rien de mieux qu’un voyage pour rapprocher un peu plus un couple. En plus, cela permet de mieux se connaître et de tisser des liens. Il existe plusieurs endroits dans le monde où un couple pourrait séjourner, mais l’Argentine est certainement l’un des pays les plus romantiques au monde. En effet, ses villes et régions abondent de lieux romantiques comme la province de Córdoba qui se trouve au centre-nord de l’Argentine. Zoom sur les sites romantiques de Córdoba.

Vivre des moments exceptionnels dans le parc Sarmiento

Pour votre séjour en Argentine dans la province de Córdoba, il est recommandé de visiter le parc « Sarmiento ». Ce parc est situé au cœur de la cité et c’est le plus grand parc de la province. C’est un espace vert qui possède une vaste zone où il est possible de faire du sport ou du camping à deux.
À l’ouest du parc, vous pourrez admirer le monumental Faro del Bicentenario qui s’élève à environ 80 mètres, mais avec l’antenne en dessus, il fait au moins 102 mètres. Dans la partie sud, une promenade en amoureux vous permettra de profiter du lac artificiel du parc. Ce lac n’étant pas profond, vous pourrez y faire une petite virée en barque pour voir de près les deux îlots du lac ainsi que les canards sauvages.

Apprécier l’architecture de la cité de Córdoba

Decouverte_Argentine_Cordoba_Parque_Sarmiento

L’Amérique du Sud, qui fut une ancienne colonie espagnole, regorge de monuments dotés d’une architecture extraordinaire. Il y a l’église « Sagrado Corazón » plus connue sous le nom de l’église de « Los Capuchinos ». Prenez le temps de contempler la merveilleuse architecture de cette église conçue par Augusto Ferrari avec votre moitié. Elle se situe à l’intersection des rues de Buenos Aires et Obispo de Oro. Ce monument a été élu comme étant la première merveille artificielle de Córdoba.
Un autre monument qui mérite le déplacement est l’« Ensemble et les estancias jésuites de Córdoba ». Il est localisé au cœur du centre-ville et du centre historique de la ville. Ce monument historique a été déclaré patrimoine de l’humanité par l’UNESCO en 2000. Il est aussi considéré comme étant la cinquième merveille artificielle de Córdoba.
Une balade en couple s’impose pour visiter ses édifices religieux et séculiers. Le site comprend notamment le collège national de Monserrat, le siège de l’ancien rectorat de l’université de Córdoba, la bibliothèque principale de l’Université Nationale de Córdoba, la Chapelle Domestique, et l’église de la « Compañía de Jesús ».

Changer d’air en faisant du trekking à Los Gigantes

« Los Gigantes » est une chaîne de montagnes située à 80 km de la cité de Córdoba. C’est un endroit idéal pour faire de la randonnée en couple. « Los Gigantes » ou « les géants » en français, sont une grande formation rocheuse comprenant des roches calcaires et des falaises granitiques. En y randonnant, vous y découvrirez des montagnes parcourues par des ruisseaux souterrains, des gorges de rochers granitiques et des vallées.
Cette chaîne de montagnes abrite plusieurs grottes où il vous est possible de vous détendre avec votre partenaire. En outre, un trekking guidé sera l’occasion d’admirer une riche faune. « Los Gigantes » abrite diverses espèces de lézards, des serpents yararás, des grenouilles colorées, des renards « culpeo » ou renard de Magellan, des lièvres, des pumas et un nombre considérable d’oiseaux. Lesquels incluent des condors, des vautours, des perdrix et des vanneaux.

À la conquête des îles du Queensland,Australie

Australie

Envie de vous évader dans l’un des plus beaux endroits australiens ? Rendez-vous au Queensland, le deuxième plus grand État de l’Australie. Cette localité regorge plusieurs îles extraordinaires qui valent vraiment le détour.

Escale aux îles Whitesundays

Si vous êtes adeptes d’une randonnée dans une forêt vierge ou tout simplement amateurs de plongée sous-marine, alors vous êtes au bon endroit. Les îles Whitesundays font partie des endroits les plus paradisiaques du pays des kangourous. Au cours d’un circuit Australie, cet archipel formé de plus de 70 îles au large de Queensland vous garantit un dépaysement total. Ces îles détiennent des paysages époustouflants dignes des plus belles cartes postales et comptent offrir aux voyageurs une expérience inoubliable en termes de découverte et aventure. En plus de ses plages de sable blanc, ses coraux ainsi que ses eaux cristallines, la visite de « Whintesunday Islands » se complète avec le parcours du parc national de Conway afin d’explorer une forêt tropicale pure et intacte. Il s’agit d’un sentier paisible traversant une jungle luxuriante et des ruisseaux.

Les différentes îles de Queensland à visiter absolument

À part les îles de Whitesundays, l’État de Queensland regorge d’autres îles de rêve telles que l’île Fraser, la Magnetic Island, la Green Island, l’île de Lézard, l’île noire, l’île Moreton ou encore l’île Great Keppel. Elles sont réservées à ceux qui ont besoin de vraies vacances ou d’une expérience inoubliable lors d’un circuit Australie. En guise d’exemple, l’île Great Keppel fait partie des immanquables. Même si sa station n’est plus en service depuis quelques années, cette île n’a pas perdu tout son charme, car elle procure des plages idylliques idéales pour tester certaines activités de pleine nature. Son eau azurée est tout à fait propice à la plongée en apnée ou à la plongée sous-marine. Pour ceux qui souhaitent observer des dauphins et tortues marines géantes, une virée du côté de Moreton Island est recommandée. Cette île très sauvage est classée en tant que parc national australien et abrite une flore et une faune typique de l’Australie comme les koalas et les kangourous.

Magnetic Island, la magie d’une île australienne

Lors d’une escapade dans le Queensland, particulièrement au large de Townsville, les touristes vont sûrement découvrir une île paradisiaque baptisée Magnetic Island. Il s’agit d’une île montagneuse qui s’étend à peu près 50 km². Ici, les gens se déplacent en général en scooter ou en un drôle de voiture miniature. Ce site est idéal pour une randonnée en montagne ou d’autres activités « outdoor ». Quant à ses plages, celles-ci sont favorables pour une promenade en famille ou en couple. Magnetic Island est l’endroit rêvé pour se rapprocher de plus proche les koalas et il se trouve également que c’est l’endroit idéal pour une partie de snorkelling. C’est ici que vous pouvez aussi voir une autre espèce appelée « rock wallabie », une sorte de kangourous, mais en modèle réduit. Durant un circuit Australie, ces petits animaux vivent dans les rochers et ils sont inoffensifs.

Comment vivre pendant un trekking au Maroc ?

sejour-maroc-trek-adekua-haut-atlas

Partir en trekking au Maroc ou dans un autre pays est une aventure qui interpelle de nombreuses personnes. Ça peut être une expérience intéressante parce qu’on a l’occasion de découvrir un autre pays, de nouveaux paysages, une culture différente. Toutefois, que ce soit en montagne, dans le désert ou dans la jungle, cela peut s’avérer dangereux alors il est préférable de bien se préparer, en se faisant accompagner et conseiller par un guide expérimenté. Vous ne pouvez pas vous comporter durant un trek comme si vous êtes à la maison, vous devez adopter un nouveau style de vie le temps du trek, afin qu’il se déroule dans de bonnes conditions. N’ayez pas peur, le trek vous offre un mode de vie assez intéressant, voire ludique et qui dévoile une certaine ingéniosité. Par exemple, vous n’avez pas besoin d’emmener une éponge ou autre outil pour faire votre vaisselle dans le désert. Le sable nettoie parfaitement vos plats et ustensiles de cuisine, mieux que la meilleure de vos éponges. Pour vous laver, vous pouvez par exemple vous servir de lingettes présavonnées qui vous permettront de vous nettoyer sommairement. Voilà quelques idées ingénieuses qui pourraient vous surprendre.

Lors de vos trekkings au Maroc ou ailleurs http://www.etudesaumaroc.com/votre-randonnees-avec-un-guide-locale-au-maroc-actualiteaumaroc-459.html, vous trouverez certainement des points d’eau, évitez de vous laver ou de faire votre lessive dans les eaux qui stagnent. Faites votre maximum pour que vos mains soient propres au moment du repas, cela vous évitera d’avaler volontairement des microbes qui pourraient vous rendre malade. Il est aussi primordial que vous fassiez vos besoins quand vous en avez l’occasion. Ce sujet a fait l’objet de nombreux livres sur les randonnées et les trekkings. De nombreux pièges sont aussi à éviter lorsque vous faites un trekking ou une randonnée. Tout d’abord, contrairement à la conscience populaire, l’alcool n’aide pas à réchauffer. Bien au contraire lorsque vous en consommez, l’alcool dilate vos vaisseaux un peu plus ce qui a pour conséquence de vous faire avoir encore plus froid.

Si vous voyagez avec votre réchaud à gaz, sachez que vous ne pourrez pas l’allumer à une altitude supérieure à 4500 mètres, donc n’en soyez pas surpris. Ceci est causé par la pression que l’on retrouve à cette altitude. Si vous faites un trekking au Maroc et que vous vous retrouvez dans le désert à l’heure du déjeuner, ne soyez pas surpris que l’on vous propose une tasse de thé chaud alors que vous avez envie de boire de l’eau fraîche. Les boissons chaudes en général ont un effet désaltérant plus important que les boissons froides. Si vous êtes en zone montagneuse et que vous cherchez à vous protéger du froid, porter plusieurs pulls vous tiendra plus au chaud que votre grosse polaire. Avec ces quelques conseils, vous pouvez vous lancer dans l’aventure du trekking avec sérénité.

Stellenbosch, une sympathique ville d’Afrique du Sud à conquérir

Stellenbosch

L’Afrique du Sud est un charmant pays situé à l’extrémité sud du continent africain. Elle fait frontière commune avec la Namibie, le Zimbabwe et le Botswana au nord et avec le Swaziland et le Mozambique au nord-est. Elle regorge de paysages fantastiques, à l’image des petites villes comme Stellenbosch qui méritent aussi d’être explorées. Localisé dans la province du Cap-Occidental, ce joyau sud-africain fut bâti en 1679 par Simon Van der Stel, l’homme qui était aux commandes de la colonie du Cap à l’époque. La localité est connue pour son université fondée en 1918 et qui accueille près de 15 000 étudiants par an. Elle gagne aussi ses titres de noblesse grâce à ses édifices coloniaux, de style architectural victorien ou hollandais, à l’exemple de l’« Old Reading Room », une maison construite en 1815 et qui a servi à des fins religieuses, politiques, éducatives et culturelles.

Balade dans les rues de Stellenbosch

Les rues de Stellenbosch sont bordées de chênes centenaires. Cela lui a valu le surnom de « cité des chênes ». Les activités à y faire sont nombreuses, à commencer par les balades le long des chemins de randonnée dont la ville regorge. Durant leur promenade, les touristes en voyage en Afrique du Sud feront un saut dans la boutique « OomSamie Se Winkel », un magasin musée qui vend un peu de tout : bijoux, vieilles barattes à beurre, dominos africains, produits alimentaires sud-africains, livres ou épices. Impossible aux voyageurs de ne pas acheter au moins un souvenir. Après, ils iront faire un tour dans le centre-ville, où il y a le « Braak », signifiant « village vert ». Cette esplanade servait autrefois à accueillir les parades militaires. Elle est entourée par plusieurs bâtiments, dont le plus marquant est l’ancienne décharge de munitions, appelée « Kruithuis », construite en 1877. Par ailleurs, sur le côté sud, les voyageurs remarqueront la vieille église rhénane, érigée en 1823 par des missionnaires et inaugurée le 5 février 1824. Elle se particularise par ses cloches jumelles importées d’Allemagne et qui tintent chaque dimanche pour inviter les fidèles à la prière.

Circuits œnologiques à Stellenbosch

Comme Stellenbosch est implanté en plein cœur de la région vignoble sud-africaine, il est indéniable que ses atouts touristiques sont d’autant plus complets grâce à la route des vins. Cette dernière constitue une étape incontournable pour les amateurs de crus du terroir, qui visiteront volontiers quelques-unes des vignobles historiques. Dans les caves à vin ouvertes au public, on propose aux fanatiques de bon cépage des séances de dégustation. Et s’ils sont présents sur les lieux en hiver, ils assisteront à un festival de quatre jours qui met en avant les millésimes locaux. En complément de leurs circuits œnologiques, et si le temps ne leur fait pas défaut, les vacanciers arpenteraient la légendaire rue Dorp. C’est l’une des plus belles avenues de Stellenbosch, ornées de maisons d’époque qui ont su résister au temps et

Voyage gourmand au Chili : une expérience mémorable garantie

La gastronomie est un des éléments intégrants de la culture et du patrimoine du Chili. En effet, dans cette contrée d’Amérique du Sud, c’est toute une expérience d’art culinaire qui s’adresse à vous les voyageurs gastronomes ou encore les amoureux de l’œnologie. Marchés locaux colorés, route des vins, sans oublier les dégustations variées et renversantes qui raviront vos papilles, voici un aperçu de ce que réserve votre voyage culinaire au Chili.

Une journée au cœur des marchés locaux

Débutez votre circuit sur mesure au Chili à Santiago pour profiter d’une agréable visite des Mercados (marchés). Évidemment, ce n’est pas ce qui manque à Santiago, que ce soit au Mercado Central de Santiago, à la Vega Centrale, à la Vega Chica ou au marché De Abastos Tirso De Molina. Ainsi à Vega Chica, vous serez au marché de

viande de Santiago. Profitez également de votre visite à Santiago au marché Central pour acheter des fruits, des légumes, du fromage et de la charcuterie. Parmi les nombreux aliments frais à acheter, ne ratez pas les pescados, les nonis, les maíz géants, les piñas, les zanahorias, les naranjas, les pimientos, l’ajo, etc.

Dans ces lieux conviviaux aux allées populeuses, il y a aussi des petits coins de restauration où vous pourrez boire et manger des plats faits maison fraîchement préparés. Goûtez aux spécialités culinaires locales, notamment au pavillon Buena Comida de la Tia Ruth dans la place centrale de la Vega. Essayez par exemple le poroto con mazamorra (haricots avec bouillie de maïs) ou la tarta de calabaza (petites galettes de citrouille).

Visiter la région des vins du Chili

piment

Mis à part cela, le Chili est un véritable paradis pour les œnotouristes. Vous allez découvrir de beaux vignobles et des caves à vins chiliens. Sachez que le pays est en train de s’imposer entre les principaux pays producteurs et exportateurs de ce breuvage de qualité. Ainsi, pour une parfaite entrée en matière associant gourmandise et balade, rejoignez par exemple la Route des vins dans la vallée de Colchagua. Vous aurez l’occasion de faire des excursions œnologiques dans les domaines vinicoles de Viu Manent ou de Montes. Pendant la journée, vous gouterez à un cabernet sauvignon réputé, un carménère ou encore une syrah.

Les amateurs de bons vins sont aussi invités à prendre la route entre Santiago et Valparaiso à travers des paysages sublimes de la Patagonie. Ou à prendre la route entre la fameuse vallée de Casablanca et celle de Santa Cruz. Ce sont également des régions où les dégustations des cépages seront de rigueur. Par exemple, au Vigne Casas del Bosque, dans la vallée de Casablanca, enivrez-vous des meilleures saveurs telles que les cépages Chardonnay Sauvignon blanc et Pinot noir.

Louez un hôtel de luxe à Marrakech pour découvrir la littérature à Oujda

Suite-Deluxe-la-sultana

La ville d’Oujda est une petite ville marocaine qui est riche en culture locale, dans laquelle la tradition est encore bien présente. Dans cette ville il est possible de vivre pleinement la tradition marocaine, de découvrir les rites locaux et surtout d’avoir un contact réel avec les populations sur place. Cette année Oujda se positionne comme le centre de la culture du Maroc, en accueillant la première édition d’un événement littéraire de grande envergure. Pour accueillir cet événement, des affiches et des banderoles ont été posées dans toute la ville, quelque chose de nouveau pour les habitants de cette petite ville si tranquille. Oujda a donc été l’hôte du premier salon maghrébin du livre qui porte le nom de « Lettres du Maghreb » et qui a été organisé par l’Agence oriental entre le 21 et le 24 septembre 2017, l’événement s’est organisé sous le thème « Dire la jeunesse, écrire l’espoir ». Les personnes qui vivent dans un hôtel de luxe à Marrakech sur le site http://www.chouett-vacances.com/afrique/hotel-de-luxe-la-sultana-pour-decouvrir-marrakech-430864/ ont pu se déplacer pour assister à ce rassemblement d’envergure.

Le salon a vu la participation de 200 intellectuels et environ 20 éditeurs qui sont originaires des différentes régions du Maroc, y compris ceux qui sont des voisins des hôtels de luxe à Marrakech. Les acteurs internationaux de la littérature étaient également présents pour cette édition inaugurale avec la présence de représentants des pays européens et africains. Cette année le Sénégal était à l’honneur afin de renforcer sa présence sur le continent africain. La région orientale va ainsi acquérir une dimension plus intéressante. Il est important de préciser qu’un bon nombre des intellectuels présents sont originaires d’Oujda.

Parmi les personnalités qui ont assisté de manière perceptible à l’événement, nous pouvons citer la participation du ministre de la Culture et de la Communication, Mohammed Laaraj, l’ambassadeur de France au Maroc, Jean-François Girault, le wali de la région et plein d’autres personnalités. Un grand chapiteau abritait les activités pendant les quatre jours qu’a duré l’événement. Les participants ont pu assister à des tables rondes, des conférences et des séances de signature d’œuvres pendant lesquelles ils ont pu rencontrer les écrivains. Une occasion de partager les expériences des uns et des autres. Cet événement a montré qu’il avait autant de potentiel que les rassemblements qui se tiennent dans les hôtels de luxe à Marrakech ou dans les grandes villes du monde, donnant ainsi plus de résonnance à la ville d’Oujda.

Lors d’un trekking au Maroc, les enfants sont-ils plus en danger que les adultes

trekking-avec-les-enfants

Lors d’un trekking au Maroc, les risques sont nombreux. Lorsque l’on va en altitude, le risque principal est d’attraper le mal aigu des montagnes, une maladie qui est liée à la diminution du niveau d’oxygène dans l’air. Ce mal se manifeste par des maux de tête (niveau bénin), des nausées, des vomissements, des troubles du sommeil, une forte irritabilité (niveau moyen), mais aussi des œdèmes cérébraux et des œdèmes pulmonaires, en cas de MAM sévère. Les enfants sont-ils plus sensibles que les adultes ? Voilà la question que les professionnels se posent. On a longtemps estimé que la réponse à cette question était « oui ». Toutefois une étude « sur le terrain » a donné des résultats fiables que nous examinerons dans cet article.  Le site Aventure-Berbere vous donnera des informations plus précises à ce sujet.

L’aventure du trekking en altitude pour des adolescents

Des chercheurs français ont décidé d’emmener un groupe composé de 23 adolescents, âgés entre 13 et 15 ans, et de 23 adultes, au Chili à près de 6000 mètres d’altitude, afin de déterminer si les enfants sont plus affectés par le MAM que les adultes. Avant le voyage, les enfants ont subi un entraînement physique et social de deux ans, afin d’être prêts pour le grand voyage. Les premiers résultats montrent qu’il n’y a pas de réelle différence entre les adultes et les enfants. Peut-être parce que personne n’est arrivé au sommet de la montagne, tout le monde est descendu après avoir atteint une altitude de 5 800 mètres. Au final seulement 12 enfants et 11 adultes ont atteint l’altitude de 5 500 mètres, ce qui est une réussite. Pour un trekking au Maroc ou ailleurs, les résultats auraient probablement été les mêmes. Des cas de MAM ont été observés, et ils étaient bénins pour la plupart. Toutefois, 3 enfants et 3 adultes ont développé des symptômes du MAM sévère, notamment des manifestations d’œdème cérébral. La guérison a été prompte grâce aux médicaments qu’ils ont pris. Il n’y a pas eu de signe d’œdème pulmonaire signalé.

Cette étude montre que l’adaptation aux hautes altitudes est la même chez les enfants et chez les adultes. Que l’on fasse un trekking au Maroc ou dans les Alpes, les enfants et les adultes sont logés à la même enseigne. Ces résultats ne veulent pas dire que l’on peut emmener les enfants pour une promenade en haute altitude sans au préalable prendre quelques précautions. Comme les adultes, si les enfants ne subissent pas un diagnostic rapide et un traitement adéquat, le MAM bénin peut se transformer en MAM sévère, et entraîner le coma et même la mort, à plus ou moins court terme. C’est pour cela qu’il est important que les accompagnateurs adultes (parents ou guides) sachent bien ce que c’est le MAM, ses symptômes, les risques, le traitement, etc. De cette manière, ils pourront intervenir rapidement en cas de premiers symptômes. Lorsque cela est nécessaire, ils peuvent même décider d’arrêter le voyage et redescendre.

Séjour au Japon : Ce qu’il faut savoir avant d’y aller

Temple-jap

Le pays du soleil levant vous a séduit dernièrement et vous projetez d’y séjourner quelques temps? Bien que vous soyez motivé plus que jamais, un voyage se prépare. Pour que vous réussissiez votre séjour au Japon, vous devriez réellement avoir le maximum d’informations sur ce vaste pays et aussi les actions que vous devriez entreprendre avant votre départ et une fois à destination. Voici les essentiels à retenir.

Trouver un vol et acheter son billet

Si vous voulez faire du tourisme au Japon, vous devez acheter un billet d’avion. Il faut savoir qu’en faisant des recherches, vous pourrez tomber sur des compagnies proposant des tarifs bien abordables. Cependant, l’achat sur internet est plus avantageux, car les frais de commissions et de dossiers y sont moins chers. Afin de mieux vous en sortir, consultez un site comparateur de vol pour un voyage au Japon. Une fois les résultats obtenus et après plusieurs comparaisons, vous pourrez choisir la compagnie qui répondra au mieux à vos besoins. Si vous tombez sur un billet qui correspond au tarif de votre budget, aux vols et tous les autres aspects, achetez-le sans attendre, car il se peut que les tarifs changent ou que ce billet soit vendu peu après. Il est aussi possible de l’acheter à l’avance et en hors-saison.

Avoir des papiers en règle

Après l’achat du billet d’avion, il est primordial d’avoir des papiers en règle en voyage. Le Japon requiert la possession d’un visa de 90 jours pour les ressortissants des pays étrangers. Il est attribué aux voyageurs en forme de tampon sur le passeport une fois arrivé à l’aéroport au Japon. Ce type de visa ne nécessite aucune procédure et est surtout utile pour ceux qui veulent faire du tourisme au Japon. Pour les séjours plus longs et pour les motifs autres que le tourisme, il leur faudra d’autres types de visas.

Avoir un minimum de connaissances en japonais

Tokyo

Puisque la langue est un moyen de communication important pour mieux visiter un pays, vous devriez connaître le minimum de vocabulaire japonais courant. Si vous avez encore du temps avant votre départ, suivez un cours de courte durée dans un centre spécialisé pour pouvoir vous en sortir en cas de soucis lors de votre aventure au Japon. Dans tous les cas, vous pourrez toujours acheter des méthodes, dictionnaires ou guides de conversation pour apprendre les mots courants, ne serait-ce que pour déchiffrer les panneaux d’indications sur la route, pour demander le chemin ou les adresses des restaurants et hôtels. Si vous envisagez de visiter des contrées lointaines, hors des sentiers touristiques, n’oubliez pas d’acheter une carte de l’archipel.

Connaître les règles de politesse

Les Japonais figurent parmi les habitants les plus polis de la planète. Lors de votre séjour au Japon, vous devriez également adopter cette qualité pour éviter d’offenser votre entourage. Lorsque vous rencontrer quelqu’un, éviter la bise ou la poignée de main, il vous suffit d’incliner légèrement et rapidement la tête. Quand vous donnez et recevez quelque chose, utilisez vos deux mains en signe de respect. Si vous vous trouvez dans les espaces publics et dans les rues, évitez d’y fumer sauf dans des espaces autorisés. Il est également interdit de manger à l’extérieur. Si vous voulez vous moucher, ne le faites pas en public et évitez d’utiliser un mouchoir en tissu, qui pour les Japonais, sert à s’essuyer les mains après les avoir lavées. Enfin, si vous êtes invité chez l’habitant, ayez l’amabilité de vous déchausser dans l’entrée.

Séjourner à Bali pendant les vacances, les activités incontournables à faire

sejour-bali

Bali fait partie des îles indonésiennes qui accueillent depuis des années des vacanciers à travers le monde. C’est en partie dû à ses magnifiques plages de rêves sur lesquelles il est possible de s’adonner à diverses activités nautiques. Mais ce n’est pas tout, l’intérieur de l’île promet également aux voyageurs pendant leurs vacances d’autres types d’activités telles que le trekking ou bien le rafting. Mais l’île abrite également quelques musées ainsi que des temples remarquables que l’on peut découvrir lors d’un séjour à Bali.

Voyage à Bali : les activités nautiques à faire

Le littoral balinais regorge de splendides plages sur lesquelles s’adonner à des activités nautiques lors de vos vacances à Bali. En effet, c’est le cas par exemple de la fameuse plage de Jimbaran avec son eau calme, parfaitement adaptée pour la baignade aussi bien pour les adultes que pour les enfants. Il en est de même pour la belle plage de Nusa Dua, un prolongement de la plage de Jimbaran. Mais aussi, elle est le rendez-vous des passionnées de kitesurfing. Les adeptes de surf se dirigeront vers la région de Bukit et ses spots pour surfer, en l’occurrence à Padang-padang ou bien à Uluwatu.

D’autre part, le snorkeling ainsi que la plongée avec bouteille se pratiquent également dans les eaux exceptionnelles de Bali. Vous pouvez ainsi découvrir la formidable richesse de ses fonds marins. D’ailleurs, il vous est aussi possible de participer à la pêche aux gros avec les pêcheurs balinais ou bien avec des professionnels sur l’île pendant vos vacances.

Partir à l’exploration de Bali pour du trekking et du rafting

sejour-bali2

À part les activités nautiques à faire sur les belles plages balinaises, vous pouvez également partir à l’exploration de l’intérieur de l’île. En effet, il est possible de s’adonner à du trekking lors de vos vacances à Bali. Vous pouvez ainsi découvrir les incroyables paysages qu’offrent les terres balinaises entre une terre volcanique et une végétation luxuriante. C’est le cas par exemple de l’ascension de l’impressionnant volcan Batur, un circuit de trekking à privilégier lors d’une randonnée pédestre à travers Bali.

Par ailleurs, il est également possible de participer à des descentes de rivières en raft à l’intérieur de Bali. C’est le cas par exemple de l’Ayung river se trouvant juste à proximité d’Ubud ou bien sur la White river réputée pour ses quelques rapides. Faire du rafting est une autre occasion de découvrir d’une autre façon l’intérieur de l’île et sa végétation luxuriante. Vous pouvez notamment apercevoir des orchidées sauvages le long des rives.

Visiter les temples et musées balinais pendant les vacances

Les activités que l’on peut faire lors d’un séjour à Bali ne sont pas forcément tournées autour de ses richesses naturelles. Vous pouvez également partir à la découverte de son remarquable patrimoine culturel et historique. En effet, sur l’île de Bali se trouvent quelques temples d’exception qui méritent une visite comme celle de Gungun Kawi se trouvant près d’Ubud. Ou bien le parc culturel Garuda Wisnu Kencana dans lequel se trouve notamment de gigantesques statues de la divinité hindoue Vishnu, ainsi que de Garuda sa monture.

En outre, plusieurs musées présents sur l’île de Bali méritent également un détour pour les passionnés de la peinture. C’est le cas par exemple du musée Puri Lukisan dans lequel se trouvent plusieurs œuvres picturales traditionnelles balinaises, ainsi que des sculptures en bois. D’autre part, le musée d’art Neka est à visiter pour contempler de nombreuses collections d’œuvres réalisées par des artistes balinais, mais également des artistes étrangers.