Voyage_Iran_Palais_Golestan_TeheranL’Iran est un pays qui a su conserver son charme naturel et culturel du tourisme de masse. Encore peu connue des voyageurs, cette République islamique du Golfe persique renferme des trésors qui raviront les explorateurs, en particulier les passionnés de l’Histoire. D’ailleurs, vous allez retrouver ci-dessous quelques-uns des sites incontournables à découvrir lors d’une escapade en Iran.

Visiter le somptueux palais du Golestan pendant un séjour en Iran

Il s’agit de l’ancien palais royal Kadjar qui est également appelé « palais du jardin des fleurs ». Ce fabuleux palais se trouve dans la citadelle d’Arg-e Soltanati, à Téhéran. Il a été construit sur ordre de Tahmasp Ier, le 2e chah de la dynastie des Séfévides. Une grande partie du palais a été détruite durant le règne de l’empereur de la Perse Reza Chah Pahlavi en vue de faire place à de multiples bâtisses administratives. Ainsi, il comporte actuellement des édifices de prestige séparés par ces bâtisses.

Un jardin agrémenté de bassins et de zones plantées se situe au milieu de cet ensemble. Durant un voyage en Iran, les voyageurs qui viennent sur ce site pourront découvrir de la magnifique salle du trône de marbre, appelée Iwan Takht-e marmar. Il y a aussi le musée royal, plus connu comme Talar-e Salam. Puis, ils y trouveront le Palais du soleil ou Shams-ol Emareh ainsi que le Palais des tours du vent (Emarat Badgir).

Persépolis, l’ancienne capitale de l’Empire achéménide

Voyage_Iran_Naghshe_Jahan_Square_Isfahan

Niché au pied de la montagne Kuh-e Rahmat, dans la ville de Marvdasht, ce site était autrefois la capitale de l’Empire perse achéménide. Sa construction a débuté en 521 av. J.-C., sous le règne de Darius Ier, le 3e grand roi de l’Empire perse. On peut dire que Persépolis fut le symbole de la diversité de ce royaume, de par les différentes influences architecturales et artistiques qui la composent. Les vestiges de cette cité comprennent plusieurs salles de trône ou apadana, des salles de réception, des escaliers monumentaux, etc.

Du point de vue archéologique, ce site iranien figure parmi les plus importants dans le monde en raison de la qualité de ses vestiges monumentaux. Il a d’ailleurs été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1979. Étant donné que le site se trouve sur une plaine, l’accès se fait par un grand escalier afin d’atteindre la fameuse « porte de toutes les nations ».

La place Naghsh-e Jahan, l’une des plus grandes places au monde

Pour tout voyageur passant par la ville d’Ispahan, la place Naghsh-e Jahan est un site à ne pas manquer. De plus, elle compte parmi les principaux points d’intérêt de la ville. Située dans le centre historique de la ville, cette place témoigne de la vie sociale et culturelle de la Perse au cours de la dynastie des Sévéfides. La Place Naghsh-e Jahan a été édifiée au début du XVIIe siècle.

Des constructions monumentales ayant une signification historique l’entourent, notamment la mosquée du Chah, la mosquée du Cheikh Lotfallah, le magnifique portique de Qeysariyeh et le palais timouride datant du XVe siècle. Aussi appelée « Meidān-e Emām », la place Naghsh-e Jahan est de forme rectangulaire avec près de 560 mètres de long sur 160 mètres de large à peu près. Elle couvre donc une surface de 9 hectares environ. Des balades en calèches sont proposées afin de faire le tour de la place.